Projet pilote

Le Centre de dépôt de Mont-Laurier (Projet pilote) fermera ses portes dès le 30 avril. 

Rappel des faits :

  • En août 2021, sept projets pilotes étaient lancés dans le but de tester des équipements et des configurations en vue d’alimenter la réflexion et les travaux du gouvernement et des différentes parties prenantes dans l’élargissement de la consigne et sa modernisation selon une approche de responsabilité élargie des producteurs;
  • Ces projets pilotes devaient initialement se terminer au 31 janvier 2022, mais ils ont été prolongés jusqu’au 30 avril 2022 pour permettre de tenir compte de la période hivernale et du contexte pandémique notamment. Un rapport intérimaire a été rendu public en janvier 2022;
  • Toutes les données recueillies faciliteront l’implantation d’un système de récupération hybride performant et adapté aux attentes des citoyens à travers tout le Québec. Le système élargi et modernisé traitera près de 5 milliards de contenants.  L’implantation de ce système se fera par l’industrie à la suite de l’édiction de la réglementation.

Les points forts du projet pilote de Mont-Laurier

Dépôt avec peu d’équipements modernes et impliquant la main-d’œuvre d’un organisme local et la possibilité d’offrir le service pour les hôtels, les bars, les pourvoiries et les restaurants en zone semi-urbaine d’une région éloignée.

  • Le site a reçu en moyenne 80 000 contenants par semaine;
  • Le projet a reçu un taux de satisfaction de 91 % des utilisateurs;
  • Les détaillants partenaires du projet sont heureux et affirment avoir récupéré beaucoup de place en magasin durant la durée du projet;
  • Le tri des matières de la consigne actuelle est excellent.

Pourquoi le projet pilote de Mont-Laurier est arrêté après la phase 1

  • La volonté de l’industrie était de s’assurer de faire des apprentissages complémentaires dans la phase 2 des pilotes et aussi, arrimer ceux-ci avec le règlement proposé. Mont-Laurier ne répond pas à la définition de région éloignée dans la proposition de règlement et leur dépôt n’est pas une affiliation de détaillants. À la suite de ces deux constats, il fut convenu par le comité que ce pilote n’allait pas générer d’apprentissage supplémentaire, ce qui était également le cas du Maxi Papineau. Le concept même d’un projet pilote prévoit un début et une fin. L’intention de déployer plusieurs pilotes n’était pas de débuter le lancement du nouveau système, mais d’effectuer des apprentissages précis qui permettraient de mettre sur pied un système efficace. L’arrêt d’un pilote n’est pas un signal signifiant que le pilote ne fonctionnait pas, mais bien que les apprentissages désirés ont été effectués.

Source : Recyc-Qc

Zone Emploi est fier d’avoir participé à la phase 1 et tient à remercier les partenaires associés, les citoyens ainsi que les employés pour avoir contribué activement à la réussite du projet.

 

Pour de plus amples informations, consultez le site onconsigne.ca et le rapport interimaire : 

Modernisation du système de consigne québécois : Premiers résultats et prolongation des projets pilotes

 


Capsules informatives: 

Capsule #1 - Le Centre de dépôt de Mont-Laurier

Capsule #2 - Les contenants acceptés

Capsule #3 - La consigne

Capsule # 4 - Le chemin des contenants consignés et non-consignés

Capsule #5 - La transformation des contenants

Capsule #6 - Ton rôle à toi

 

 

Informations générales :